Vins portugais

Offrir une carte cadeau

  

Ventes privées

Aucunes ventes privées pour le moment.

Il y a 12 produits.

Affichage 1-12 de 12 article(s)
Filtres actifs

ACHETER UN VIN PORTUGAIS : des vins remarquables ! 


Partout dans le monde, la qualité d’un vin résulte de la combinaison de 4 facteurs clés : le savoir-faire du vigneron, le ou les cépages utilisés, le terroir et le climat.   Et le Portugal est très bien placé sur chacun de ces critères.


LA VITICULTURE PORTUGAISE A 3000 ANS D’EXPERIENCE


L’histoire, la tradition et le savoir-faire font du Portugal un authentique pays du vin. La maîtrise de la conduite du vignoble et des technologies œnologiques situe le Portugal au niveau des autres grands pays producteurs. La viticulture est présente au Portugal sur pratiquement l’ensemble du territoire. Depuis une trentaine d’années, en particulier avec l’aide de l’Union Européenne, de nombreux investissements ont été faits dans les secteurs vitivinicoles C’est au Portugal que fut créée la plus ancienne appellation d’origine contrôlée au monde, pour la protection des vins de Porto. En 1756 le marquis de Pombal, premier ministre du Portugal, donna tous pouvoirs à la Compagnie royale des vins du Haut-Douro pour délimiter la région de production (par d’énormes poteaux de granite toujours visibles aujourd’hui), recenser les terroirs et les producteurs en distinguant les meilleurs, fixer les prix entre producteurs et négociants, … Au Portugal la culture de la vigne et la production de vin ne sont pas des activités récentes. Sur les rives du Tage et dans le haut Douro, sur les collines bordant le fleuve, les Phéniciens avaient déjà planté des vignes il y a 3000 ans et commencé de produire des vins locaux. Puis leur ont succédé les Grecs, les Carthaginois et les Romains qui ont laissé des vestiges imposants attestant de l’essor de la viticulture dans le pays : fermes viticoles, cuves de vinification et de stockage, jarres et amphores de transport … Depuis l’époque romaine le vignoble a toujours existé mais il a connu un essor particulier au Moyen Age, notamment avec l’arrivée des moines Cisterciens qui ont structuré le vignoble dans les régions où s’implantaient leurs abbayes. Au XIVème siècle la production de vins portugais a indirectement bénéficié de la guerre de 100 ans entre la France et l’Angleterrelorsque les Anglais sont arrivés au Portugal pour diversifier leur approvisionnement. Les Anglais ont ensuite contribué au développement de la production du vin de Porto en le faisant connaître au monde entier.


UNE MULTITUDE DE CEPAGES IL Y A UNE TRES GRANDE VARIETE DE VINS PORTUGAIS


Comme la France, l’Italie ou l’Espagne, le Portugal possède un patrimoine ampélographique très important. On y recense plus de 250 cépages ! En dehors des cépages « internationaux » souvent d’origine française, comme le pinot noir, le sauvignon blanc, le chardonnay, le cabernet-sauvignon, le riesling ou la syrah, le Portugal compte un nombre impressionnant de cépages qui n'existent dans aucun autre pays au monde. Ces cépages « autochtones » donnent aux vins portugais des saveurs uniques. Le Portugal produisant plus de vins rouges que de vins blancs, il existe un plus grand nombre de cépages rouges. Les principaux cépages blancs sont l’Alvarinho, l’Arinto (ou Pedernã), le Maria Gomes (ou Fernão Pires), l’Encruzado et l´Antão Vaz. L’Alvarinho donne des vins minéraux et fins aux arômes de fruits exotiques, l’Arinto des vins nerveux, citronnés, le Maria Gomes des vins floraux et fruités, l’Encruzado des vins capiteux et très fins, l´Antão Vaz des vins aux notes de fruits exotiques du type fruit de la passion. Les principaux cépages rouges sont la Touriga Nacional, la Touriga Franca, la Baga, le Castelão, la Trincadeira (Tinta Amarela) et le Tinta Roriz (ou Aragonez qui n’est autre que le Tempranillo espagnol). La Touriga Nacional donne des vins robustes aux arômes de fleurs, la Touriga Franca des vins riches, puissants, aux tanins veloutés, la Baga des vins structurés et longs en bouche, le Castelão des vins aux arômes de fruits rouges (framboise) avec des notes empyreumatiques en vieillissant (cèdre), la Trincadeira des vins aux arômes de prunes, aux tannins veloutés et la Tinta Roriz des vins fruités et élégants aux arômes de fruits rouges. Il existe bien sûr des vins monocépages (issus d’un cépage unique) mais la plupart des vins portugais sont élaborés à partir de plusieurs cépages, ce qui confère à chaque vin un profil organoleptique (d’identification à la dégustation) très caractéristique. Dans la région du Douro par exemple on dénombre jusqu’à 80 cépages pouvant être utilisés pour la production des vins de Porto ! (les principaux étant la Touriga Nacional, la Tinta Roriz, la Touriga Franca, la Tinta Barroca et le Tinto Cão). Outre le savoir-faire du producteur, le terroir et le climat, la personnalité d’un vin, quelle que soit sa région de production dans le monde, dépend toujours du ou des cépages à partir desquels il a été produit. Le cépage c’est la variété du raisin utilisé pour faire le vin. Bien qu’il y ait de grandes différences d’une région du monde à l’autre, les professionnels peuvent théoriquement identifier un cépage par le goût du vin qu’il a produit. Les différents cépages, même lorsqu’ils donnent des vins de la même couleur, sont très différents les uns des autres, d’abord en tant que variétés de raisin : grosseur des baies, couleur et épaisseur de la peau, couleur de la chair (certains cépages rouges comme par exemple le pinot ont une chair blanche), et ensuite du point de vue de leur analyse sensorielle : couleur du vin, arômes, structure en bouche, longueur, ….


Les TERROIRS PORTUGAIS SONT PROPICES A LA VITICULTURE


La vigne s’est très bien adaptée à tous les types de terroirs portugais, des sols sableux aux sols granitiques ou schisteux en passant par les sols à dominante calcaire ou argileuse, … Le sol joue un rôle essentiel dans la personnalité d’un vin. Il influe sur la couleur du vin et sur son analyse sensorielle (arômes, ampleur, finesse, ...), avec des variations d’un sol à l’autre. Deux propriétés voisines, cultivant le même cépage sur le même type de sol avec le même vigneron, produiront des vins différents. Les professionnels connaissent bien ces phénomènes et les appellations viticoles en tiennent compte dans leurs classements. On raconte même qu’au Moyen-Age, pour classer la vigne, les moines vignerons goûtaient la terre… Le sol permet à la vigne de s’enraciner, d’accéder à l’eau et à tous les éléments nutritifs qui vont permettre son développement. La qualité du jus récolté pendant la vendange est en lien direct avec la nature du sol sur lequel la vigne a poussé : rendement, teneur en sucres, acidité totale, polyphénols, anthocyanes… L’acidité d’un vin définit son relief en bouche (si elle est trop faible le vin est jugé plat et si elle est trop forte le vin est jugé agressif) mais aussi sa capacité de vieillissement. Les anthocyanes (pigments contenus dans la peau des raisins noirs) et les polyphénols (molécules formées à partir des sucres dans la peau et les pépins de raisin et produisant la coloration et les tanins des vins) ont des propriétés antioxydantes qui agissent sur le vieillissement des cellules. Le sol est compris entre la surface de la terre et la roche-mère qui constitue le sous-sol. C’est un mélange composé de fragments de la roche-mère et de matières organiques provenant des animaux et des végétaux vivant en surface. Il existe donc une infinité de sols. Sur un type de sol donné tous les cépages ne conviennent pas. C’est pourquoi les anciens plantaient souvent plusieurs cépages différents sur la même parcelle afin d’assurer chaque année une récolte minimum.


LE CLIMAT DU PORTUGAL EST IDEAL POUR LA VIGNE


Au Portugal les conditions climatiques sont idéales pour la culture de la vigne. Il fait chaud en été sans véritable sécheresse et toute l’année l’alimentation en eau est assurée, soit par des précipitations soit par l’humidité des sols que les racines des vignes descendent chercher (jusqu’à 12 mètres sous terre). La rareté mais la régularité de l’alimentation en eau pour la vigne est un facteur de qualité du vin, la vigne pouvant trouver de l’humidité à tous les stades de sa maturation, même pendant les périodes de forte chaleur. Au Portugal le climat est de type méditerranéen avec des influences océaniques du fait de la proximité de l'océan Atlantique. Les étés sont très ensoleillés et les hivers sont doux. En dehors de quelques régions à l'intérieur du pays les grands froids et les chaleurs torrides sont rares. En hiver il neige seulement dans le nord montagneux du pays. Du nord du pays jusqu’à Lisbonne, le long de l’océan, le climat est doux et humide avec des étés ensoleillés (appellations Minho, Bairrada, Lisboa, Tejo). A l’Est de cette zone, à l’intérieur des terres, les influences océaniques sont moindres, avec des hivers plus froids et des étés plus chauds (appellations Douro, Dao, Beira Interior). De Lisbonne au sud du pays, les hivers sont plus doux et les étés plus longs (appellations Setubal et Palmela, Algarve). Dans la partie sud du pays, lorsqu’on s’éloigne de la mer vers l’intérieur, les saisons sont plus fortement marquées (Alentejo).

Forfait livraison Jusqu'à 18 bouteilles
12€ Seulement