Histoire du vin de Porto

Un voyage dans le temps 

Aborder le thème des vins de Porto c’est un peu comme se mettre à voyager dans le temps. C’est aussi parler du sacrifice de ces milliers de vies, de générations entières qui, l’une après l’autre, se sont exclusivement dévouées à la construction du grandiose monument à ciel ouvert qu’est le Douro. Outre des générations de vignerons, le Douro a également usé des générations d’employés agricoles pendant des siècles.

bouteille de Porto de Tawny 20ans de Veira de Sousa

PORTOVINTAGE

Club privé né au Portugal

Livraison partout en France métropolitaine, en Belgique, en Espagne péninsulaire

Je découvre

Des cépages variés pour lutter contre le phylloxéra

Le phylloxéra avait presque totalement détruit le Douro, comme tous les vignobles d’Europe, mais le génie de l’Homme a surmonté cette catastrophe avec le porte-greffe et laborieusement il a fallu tout replanter. Tout a été reconstruit par la population locale, vignerons et employés agricoles, à force de travail acharné, de temps et de sacrifices consentis dans toutes les familles. On trouve encore aujourd’hui dans le Douro de rares parcelles de vignes ayant résisté au phylloxéra. Ces vignes préphylloxériques ont toutes un point commun : sur la même terrasse elles sont complantées d’un grand nombre de cépages, ce qui permettait aux anciens de toujours assurer une récolte.

VIGNOBLE-EN-TERRASSES-DU-HAUT-DOURO

Le marquis de Pombal a « créé » le vin de Porto

Le marquis de Pombal a délimité la région (avec l’aide des Jésuites qu’il a ensuite expulsés …), classifié toutes les propriétés en fonction de leur orientation, de la nature des sols, de l’altitude du vignoble … mais aussi arrêté le volume de production pour chaque propriété (exprimé en nombre de pipas – tonneaux – de 550 L de vins de Porto). Et si le marquis de Pombal a « créé » le vin de Porto, il l’a aussi défendu d’une main de fer pour que tous les intervenants respectent des règles claires mais très contraignantes.

C’est donc au prix de milliers de morts que s’est construite la première Appellation d’Origine au monde.

Ce sont l’Histoire et le génie des Hommes qui nous laissent les grands héritages. Le vin de Porto est apparu lorsqu’il a fallu trouver une réponse aux problèmes de transport des vins rouges depuis le Haut Douro jusqu’à Porto, quand la plupart des vins ne supportaient pas le voyage. Le secret c’est l’addition d’eau de vie pendant la vinification, aussi bien pour les Portos blancs que pour les Portos rouges. 

Les anglais premiers exportateurs du vin de Porto

Puis les Anglais ont fait du Porto un grand vin, l’ont exporté dans le monde entier et même codifié les règles de sa dégustation, notamment celle de faire circuler par la gauche les bouteilles de Porto Vintage servies à table et de les terminer une fois ouvertes.

MARQUIS-DE-POMBAL

Autrefois le vin des grandes caves

Autrefois le vin de Porto était présent à table comme apéritif et vin de dessert mais aussi dans la plupart des célébrations car c’est avec un Porto qu’on portait un toast. On trouvait des vins de Porto sur chaque table et plus la cave était riche plus elle comptait de vins Porto.

Depuis, les habitudes alimentaires ont changé. On ne prend plus le temps d’apprécier les bonnes choses, un simple sandwich faisant aujourd’hui office de repas. Le vin de Porto a vu sa présence reculer et il se limite désormais bien souvent à un vin de célébration, pour les anniversaires et les Fêtes de famille.

C’est pourquoi nous devons retrouver les traditions perdues, réapprendre à déguster le vin de Porto comme apéritif (Tawny), pour accompagner une côte de bœuf (Vintage), apprécier un melon (Ruby), sublimer un fromage bleu (LBV). Toutes ces associations doivent être encouragées pour redécouvrir les vins de Porto, pour notre plaisir bien sûr mais aussi pour rendre hommage à tous ceux qui se sont sacrifiés afin que ces vins merveilleux arrivent jusqu’à nous.

Gloire aux Anciens et Vive le Porto !

LES CAVES QUEVEDO